RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Dans le cadre des ces activités de traitement, Northex se donne comme mission de valoriser plus de 65 % des sols traités dans des ouvrages de génie, de terrassement et même ultimement à des fins agricoles. Plutôt que d’investir dans le transport et la disposition de sols dans des lieux techniques, l’entreprise a décidé d’investir en poursuivant le traitement amorcé jusqu’à l’atteinte d’un niveau permettant la valorisation des sols à différentes fins. Pour parvenir à cet objectif ambitieux, l’entreprise réalise, depuis plusieurs années, des projets de recherche scientifique et de développement expérimental (RS&DE) pour développer de nouvelles techniques de traitement dans le but de réutiliser les sols traités à différentes fins.

Après avoir travaillé sur plusieurs projets de traitement tout aussi différents les uns que les autres, les conclusions de nos travaux indiquent qu’il n’existe pas de solution unique pour le traitement des sols contaminés. Dans ce contexte, il faut envisager une approche où on met à contribution plus d’une technique et procédure pour éliminer les contaminants organiques et inorganiques. Northex jumelle des techniques de lavage, de ségrégation et d’extraction pour permettre la valorisation des sols traités. Ces techniques et technologies doivent être démontrées à l’échelle de laboratoire avant d’être réalisées à grande échelle. La recherche et le développement de nouvelles techniques est nécessaire pour recueillir des données opératoires en laboratoire et pour élargir les champs de compétence avant de transposer la technologie à l’échelle industrielle.

D’autres projets de recherche sont réalisés dans nos laboratoires dans le but de trouver des utilisations pour les sols et matériaux traités. À cet effet, les sols traités ont une valeur économique et Northex développe des projets qui ont aussi comme objectif de fabriquer des produits, à partir de sols contaminés traités pour le milieu agricole, pour des aménagements routiers, etc. Les sols traités pourront être amendés avec différentes sources de carbone organique et de nutriments (composts, engrais, etc.). Les amendements aideront à enrichir le sol traité pour faire de nouveaux produits.

Le département de recherche et développement compte sur une équipe d’ingénieurs, de géologues et de techniciens expérimentés, qui ensemble, travaille pour trouver les meilleures solutions afin de redonner vie à la terre.

.