TRAITEMENT IN SITU

Ce type de traitement consiste à la décontamination des sols et des eaux souterraines sans aucun déplacement du matériel à traiter. Il est appliqué directement aux sols ainsi qu’aux eaux souterraines contaminés par des polluants organiques, sans excavation ni pompage préalable.

L’oxydation chimique est une technique de traitement in situ très populaire et efficace qui consiste à injecter un produit oxydant sous forme liquide ou gazeuse qui entrera directement en contact avec le contaminant pour aboutir à sa destruction ou à sa transformation en un composé moins ou non toxique.

L’avantage principal de cette technique réside dans la réduction, voir l’élimination des coûts d’excavation et de transport menant à des économies substantielles. Principalement indiqué dans le cas d’une contamination organique sous une structure, un bâtiment ou une surface finie, le traitement in situ permet de limiter l’impact sur l’environnement en place.

Le choix de la technique de traitement in situ des sols pollués dépend de plusieurs facteurs :

  • Taille du chantier
  • Type de contaminant
  • Nature du sol
  • Délais de décontamination
  • Risques pour les opérateurs
  • La présence de structures (bâtiment ou autre)
  • Coûts des traitements

Traitement in situ - Northex Environnement

Les traitements après excavation des sols

Les mêmes types de techniques ont été mis au point pour être appliqués sur les sols suite à leur excavation. Certaines peuvent être mises en œuvre sur le site même via des installations temporaires. Ceci offre la possibilité de réutiliser les terres après décontamination. Les terres polluées sont mises de côté et subissent des traitements biologiques, physico-chimiques ou thermiques. Les terres polluées peuvent également être confinées, stabilisées ou lavées sur site. Cette dernière technique consiste à extraire les polluants à l’aide d’eau ou de solvants. Ces liquides chargés de polluants sont finalement traités par des techniques appropriées.

DEMANDEZ UNE SOUMISSION